Legacy of Care, Courage & Compassion

Français  |  English

Nouvelles

Lancement du livre et du film Soul Sisters
21 septembre, 2016

Sr. Ilia Delio attire une foule de 200 personnes
16 septembre, 2016

Près de 200 personnes se sont rassemblées au Centre de recherche Albrechtsen à Saint-Boniface pour entendre la soeur franciscaine, Sr Ilia Delio parler sur le sujet 'The Unbearable Wholeness of Being' le 16 septembre dernier.

Cet événement qui fait partie du projet Legs, a aussi été inclu dans les activités à ne pas manquer du 7e festival annuel Journées de la paix.

De plus, une centaine de personnes se sont réunies en fin de semaine pour un atelier avec Sr. Delio et organiser par les Soeurs Bénédictines au centre de retraite St. Benedicts.

Conférence inspirate à venir en septembre 2016
12 juillet, 2016

Nouveau monument commémoratif et panneaux d'interprétation en hommage aux Soeurs
21 juin, 2016

Lors d'une belle matinée ensoleillée le lundi, 20 juin 2016 plus de 250 personnes se sont rassemblées pour l'ouverture officielle du Jardin du patrimoine de Saint-Boniface Heritage Garden ainsi que le dévoilement officiel du monument commémoratif et panneaux d'interprétation en hommage des 49 congrégations religieuses féminines catholiques qui oeuvrent au

Ces femmes courageuses et pionnières ont fondé le système de santé au Manitoba et ont joué des rôles primordiales dans l'établissement des systèmes de services sociaux et de l'éducation.  Ce lieu public servira à informer et éduquer le grand public sur l'importance de la présence des soeurs, et comment elles ont été indispensables pour répondre aux besoins des personnes les plus démunies, pauvres et malades.

 

Nous vous invitons à vister le Jardin situé au coin de l'avenue Taché et de la Cathédrale à Saint-Boniface lors bord du chemin de la Cathédrale de Saint-Boniface et du cimetière historique.

Francofonds contribue au projet Legs des Soeurs
25 janvier, 2016

L'ACMS est heureuse d'annoncer que Francofonds, la seule fondation pour les francophones au Manitoba, a remis une subvention de 1 919 $ provenant du Fonds L’abbé Maurice Deniset-Bernier qui sera utilisé pour la réalisation de panneaux interprétatifs en hommage des congrégations religieuses féminines catholiques.  Ce projet sera réalisé d'ici la fin juin 2016.  Merci!

Les Soeurs en vedette dans un cahier spécial de La Liberté
14 septembre, 2015

Après plusieurs mois de recherche et de compilation de données et entrevues, l''hebomadaire francophone La Liberté lance son édition spéciale en hommage aux soeurs catholiques qui ont oeuvré et qui oeuvrent encore au Manitoba. Ce cahier spécial a été distribué à plus de 6,000 abonnés du journal, ainsi que 1,000 autres copies aux congrégations religieuses féminines et au public en général.  

Ce cahier spécial est aussi visible en ligne sur ce site web, celui de l'Association catholique manitobaine de la santé, et La Liberté.

Bonne lecture!

Cliquez ici pour lire le cahier.

Vernissage de l'exposition Réflexion des Soeurs
11 septembre, 2015

À 11 h 00, une conférence de presse a eu lieu au Musée de Saint-Boniface pour lancer l'exposition 'Réflexion des Soeurs' dans le cadre du projet Legs des traditions de soin, courage et compassion.

Plus tard le même jour, plus de 100 personnes se sont rassemblées au Musée pour le vernissage de cette même exposition qui comprend dix huit (18) panneaux, une classeur avec près de cent (100) lettres écrites par des religieuses, et une vidéo qui met en vedette une chanson composée par une soeur il y a plus de 50 ans.

L'exposition itinérante démarre à Saint-Boniface et fera un circuit dans la ville de Winnipeg ainsi que plusieurs régions au Manitoba depuis le mois de septembre 2015 jusqu'à la fin décembre 2016.

Nous vous encourageons de visiter cette belle oeuvre qui donne un aperçu intime dans la vie de ces femmes courageuses et humbles.

Il est important de définir de manière innovatrice le rôle des femmes dans la vie de l’Égl
2 juin, 2015

Comment «est-il possible de valoriser la présence de la femme, et en particulier de la femme consacrée dans l’Église»? C’est avec ces mots adressés aux personnes consacrées dont les femmes, comme il l’a lui-même observé, constituent quatre-vingt pour cent, que le Pape François fait encore une fois comprendre avec sa franchise habituelle combien il est important pour lui de définir de manière innovatrice le rôle des femmes dans la vie de l’Église, rapporte Lucetta Scaraffia de L’Osservatore Romano.

Il s’agit d’une pensée révolutionnaire qui ne doit rien aux idéologies qui se sont affirmées dans le monde laïc, mais qui descend directement de la tradition chrétienne, bien qu’elle soit sans aucun doute interpellée par les changements qui ont eu lieu dans la société occidentale, où les femmes jouissent aujourd’hui des mêmes droits et des mêmes possibilités que les hommes.

Selon le Pape, c’est une grande chose, c’est une chose fonctionnelle; mais l’essentiel du rôle de la femme doit avoir pour conséquence que celle-ci exprime le génie féminin». Telle est la transformation, précise L’Osservatore Romano, que le Pape demande pour les femmes, et qui a pour conséquence de considérer finalement intéressant, important, ce que les femmes pensent, disent, écrivent.

Le Pape François leur ouvre une route qui, même si elle n’est pas nouvelle, indique L’Osservatore Romano, a toujours été peu ou pas du tout reconnue: celle de directrice spirituelle.  Dans l’histoire de l’Église, nombreuses sont les femmes qui l’ont exercée, à commencer par des saintes, comme Hildegarde, Catherine et Thérèse. Mais on a toujours préféré penser que les religieux liés à elles par un lien spirituel se limitaient à écouter à travers leurs paroles le message de Dieu. Comme si elles n’étaient qu’un canal de transmission, privé de pensée et de volonté.

 

Les religieuses catholiques du Manitoba honorées
22 avril, 2015

REPORTAGE DE RADIO-CANADA

Les Sœurs Grises travaillent à l'Hôpital général Saint-Boniface en 1922  Photo :  www.shsb.mb.ca

Les religieuses catholiques du Manitoba seront honorées mercredi soir dans le cadre du 37e banquet annuel de la Fondation catholique de la province qui aura lieu au Centre des congrès RBC de Winnipeg.

Chaque année, la Fondation remet le Prix Caritas à un individu ou un organisme de la province qui est honoré pour sa contribution remarquable au bien des citoyens, ou de la communauté catholique par son soutien envers l'éducation catholique, l'église, les services sociaux, ou toute autre cause catholique. Cette année, l'organisme fait une exception en honorant un groupe, soit l'ensemble des religieuses catholiques de la province.

Les soeurs Catherine Laviolette, Juliette Thévenot et Anne Pidskalny présenteront des discours au cours de la soirée pour représenter les 51 congrégations religieuses qui ont oeuvré au Manitoba au cours des 170 dernières années.

Le banquet Caritas permet à la Fondation catholique du Manitoba d'amasser des fonds pour subventionner différents projets.

Cette année, le banquet sert aussi de lancement officiel du projet « Legs de tradition de soin, courage et compassion » de l'Association catholique manitobaine de la santé (ACMS) pour célébrer le travail des religieuses au Manitoba. Cette initiative est en lien avec l'initiative du pape François qui a fait de 2015 l'Année de la vie consacrée.

Pour écouter une entrevue du projet Legs de traditions de soins, courage et compassion à l'émission Le 6 à 9, veuillez cliquer ici.

La vocation de Soeur Catherine Laviolette

Native de Montréal, Soeur Catherine Laviolette s'est jointe aux Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie à Outremont, au Québec, il y a 51 ans. Elle affirme avoir ressenti très jeune le désir d'être carmélite.

« Je sentais depuis mon enfance un appel de Dieu. »— Soeur Catherine Laviolette

Sœur Catherine Laviolette ajoute qu'elle souhaite la participation future de religieuses pour la réalisation « des rêves de Dieu parmi son peuple et pour la vie religieuse. »

Elle représente les congrégations anglophones au banquet annuel de la Fondation catholique du Manitoba.

 
Soeur Catherine Laviolette - le reportage de Joanne Lussier-Demers

Pour visionner le reportage au sujet de Sœur Catherine Laviolette, veuillez cliquer ici.

 

L'importance du français - Soeur Juliette Thévenot

Originaire de Somerset au Manitoba, Sœur Juliette Thévenot est coordonnatrice des Soeurs de la Charité de Montréal et œuvre dans le domaine depuis près de 50 ans. Au cours des années, elle affirme qu'il a toujours été essentiel d'œuvrer en langue française.

« On s'est toujours battu pour la langue, pour garder la langue, parce que si tu gardes ta langue, tu gardes ta foi. »— Sœur Juliette Thévenot

Sœur Juliette Thévenot, qui représente les congrégations francophones au banquet annuel, ajoute qu'il a toujours été important qu'elle combine ses tâches de sœur et d'infirmière afin de venir en aide aux plus démunis. 

 
Soeur Juliette Thévenot - le reportage de Joanne Lussier-Demers

Pour visionner le reportage au sujet de Sœur Juliette Thévenot, veuillez cliquer ici.

 

L'héritage d'une famille - Soeur Anne Pidskalny

Née dans le village d'Ethelbert au Manitoba, Soeur Anne Pidskalny œuvre chez les Sœurs Servantes de Marie Immaculée depuis 48 ans.

Elle est en ce moment directrice et enseignante à la maternelle à l'École Cœur-Immaculé-de-Marie de Montréal. Entourée d'une famille croyante ukrainienne catholique, elle a rapidement reconnu la valeur de la vie religieuse.

« Le respect, l'amour, l'église et la prière étaient au coeur de tout ce qu'on faisait. »— Soeur Anne Pidskalny

Les Soeurs Servantes de Marie Immaculée sont arrivées au Manitoba en 1905. Soeur Anne Pidskalny représente les congrégations ukrainiennes.

 
Soeur Anne Pidskalny - le reportage de Joanne Lussier-Demers

Pour visionner sur mobile le reportage au sujet de Soeur Anne Pidskalny, veuillez cliquer ici.

 

Projet Compassion
13 avril, 2015
La Journée mondiale des femmes, cadre d’une reconnaissance envers les femmes consacrées.
10 mars, 2015

La Journée mondiale des femmes a servi de cadre à un événement de reconnaissance envers 48 communautés religieuses féminines qui ont servi au Manitoba depuis 1844, en la Cathédrale de Saint-Boniface.

La fête a débuté par une célébration eucharistique concélébrée par les Archevêques Albert LeGatt et Richard Gagnon et le Métropolite Lawrence, ainsi que par de nombreux prêtres rassemblés pour rendre honneur aux femmes consacrées, en cette année dédiée par le Pape François à tous ceux et celles qui se sont engagés par des vœux dans la vie consacrée.

La procession d’entrée était menée par les Ligues des femmes catholiques et ukrainiennes, et la première « chorale tri-diocésaine » mise sur pied depuis la visite du Pape Jean-Paul II à Winnipeg en 1984 a accompagné toute la célébration par des chants d’une grande beauté. Des religieuses d’un grand nombre de congrégations étaient présentes et ont eu droit à la reconnaissance des 700 participants.

Un déjeuner de reconnaissance suivait la célébration eucharistique, dans une salle magnifiquement décorée pour l’occasion. Les participants ont eu l’occasion d’entendre d’émouvants hommages rendus par la ministre du Patrimoine canadien, Shelly Glover, le premier ministre provincial, Greg Selinger, Mgr Richard Gagnon, ainsi que par quatre laïcs qui nous ont partagé des témoignages profondément touchants sur les religieuses.

La foule rassemblée pour l’occasion a aussi joui de la performance des Selo Ukrainian Dancers, de la chanteuse et musicienne Ginette Roy; et tous ont pu goûter à un excellent lunch fourni par GJ Andrews et servi par les élèves de St Mary’s Academy.

Cet événement donnait le coup d’envoi des célébrations du projet Legs de traditions de soin, courage et compassion qui se poursuivra jusqu’à la fin de 2016.

Journée internationale de la femme
8 mars, 2015

Le Pape François dédie 2015 à la vie consacrée
30 novembre, 2014

Le Pape François a annoncé que l’année 2015 sera dédiée à la vie consacrée.
Cette année spéciale, "sera une grande occasion d'évangéliser les
vocations-mêmes
et de témoigner combien il est beau de suivre le Christ selon les multiples formes de la consécration. Il conviendra de revenir sur l'héritage des fondateurs et fondatrices".. Comme l'a dit le Pape François... " Les personnes consacrées doivent raconter et vivre leur grande histoire".

Les buts incluent le rôle unique que les hommes et les femmes ont dans l’Eglise.  Que ce soit leur charisme ou leur défis. Dédier une année à la vie consacrée va donner aux religieux le temps et les ressources de réfléchir sur ce que leur vocation personnelle et charisme veulent vraiment dire.

En réfléchissant sur la Journée mondiale de la vie consacrée, le Pape à mis l’accent sur combien spéciales sont les religieuses pour l’Église et pour la société.  Il les a décrit comme le levain qui porte le message du Christ.

‘‘Qu’est-ce qui arrivera s’il n’y avait plus de soeurs dans les hôpitaux, en mission, dans les organismes de bienfaisance, dans les écoles? Pouvez-vous même imaginer une église sans soeurs? Non, c’est inconcevable.’’

Vidéo inspirante sur la vie consacrée en 2015
31 décembre, 1969

Inspiré et facilité par                                                                                                                   Partenaire

Merci à nos commanditaires

                    

                                      

 

Partenaires médias